<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=520191968931277&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

3 conseils pour développer les compétences data de vos équipes

Data tips

19 mars 2020

Lecture : 6 minutes

Eric

par

Eric

Vous désirez vous embarquer dans un projet de partage de données mais vous craignez ne pas avoir les compétences nécessaires en interne ? Voici quelques conseils qui devraient vous aider à y voir plus clair. Vous avez davantage de ressources que vous ne le croyez !

Partout dans le monde, les organisations tentent de faire meilleur usage de leurs informations. Depuis l’open data jusqu'à l'IA, en passant par les smart cities, de nombreuses organisations approfondissent leur capacité à utiliser leurs données dans le but d’améliorer leurs services. Toutefois, le manque d’aptitudes en la matière constitue un obstacle majeur à la mise en place d'un portail de partage de données, à la réalisation d'analyses ou tout simplement à une utilisation plus efficace desdites données. Dans une organisation, l'amélioration des pratiques en la matière nécessite des compétences en gestion, en analyse et en communication des données. Ce type de savoir-faire est souvent perçu comme déficient, quel que soit le secteur ou le contexte.

Développer les “data skills” de votre organisation peut ressembler à l'escalade d'une montagne dont le sommet n’est jamais en vue... Il y a toujours de nouveaux termes à la mode, une multitude de techniques et une quantité inépuisable de données à gérer et à analyser. Cependant, il n'est pas réellement indispensable d'atteindre le sommet, ni d'être data scientist pour publier ses données et les utiliser efficacement. L’utilisation de compétences de base comme le nettoyage des données, la capacité d’analyse et la visualisation peuvent déjà vous aider à atteindre vos objectifs.

Au cours de mon expérience passée en tant que directeur de la GovEx Academy à l'Université Johns Hopkins, j'ai travaillé avec des organisations et institutions du secteur public dans le monde entier afin de les aider à identifier, développer et affiner leurs aptitudes en matière de données dans le but d'améliorer leurs résultats. J'ai alors constaté que quelques mesures simples peuvent être très utiles et ouvrir la voie à une utilisation des données plus approfondie et plus large au sein des organisations.

Voici quelques conseils et exemples qui vous permettront d’améliorer votre manière de gérer, d’analyser et de partager vos données. En commençant petit et en travaillant intelligemment, vous pouvez, dès aujourd'hui, améliorer l'utilisation des données au sein de votre organisation.

1. Faites le point sur ce que vous avez déjà à disposition

Tout effort visant à renforcer les compétences au sein d'une organisation doit commencer par une évaluation des savoir-faire déjà existants. Cette introspection vous fournira les informations nécessaires pour commencer à tirer parti de vos points forts et combler vos lacunes. Tout comme il est essentiel de dresser un inventaire de données pour déterminer quelles sont celles que vous pourriez publier, la réalisation d'un inventaire des compétences constitue la base même de votre croissance.

Les enquêtes de satisfaction peuvent également être très utiles afin de déterminer les besoins du public en matière de données, l'évaluation des aptitudes en interne présente également divers avantages. Tout d'abord, elle peut fournir une vue d'ensemble systémique sur l'ensemble de l'organisation. Vous aurez probablement la confirmation de certaines convictions que vous aviez déjà et vous découvrirez l'étendue de vos savoir-faire existants. Le fait de tirer parti des forces et des connaissances dont vous disposez déjà vous aidera à prendre de l'élan au moment de lancer tout programme visant à développer de nouvelles compétences.

En outre, l'évaluation de vos atouts ne nécessite pas un grand savoir-faire technique. Vous pouvez commencer par discuter avec les chefs de service et les responsables concernés, rechercher les équipes qui travaillent déjà avec vos données (les services SIG, informatiques et budgétaires ont de solides aptitudes en la matière) ou bien effectuer une simple enquête auprès du personnel pour avoir une idée des connaissances dont dispose votre organisation. Vous pourrez également découvrir des personnes qui n'ont peut-être pas encore développé de fortes “data skills” mais qui sont intéressées par le sujet. Ces collaborateurs vous seront d'une aide précieuse sur le long terme, et la seule manière de les identifier est de partir à leur rencontre.

 

2. Ne vous concentrez pas uniquement sur les "données"

Il est essentiel de ratisser large dès le départ. Souvent, les employés qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences en matière de données ne les utilisent pas à l’instant T ou occupent des fonctions qui n'impliquent pas leur utilisation. Se concentrer uniquement sur celles et ceux qui possèdent un savoir-faire avéré en la matière peut limiter le nombre de participants potentiels à la formation. Il s’agit ne pas d’intimider les personnes qui ne se considèrent pas comme "spécialistes"... Bien souvent, elles le sont même sans le savoir. Gardez l'esprit ouvert !

Ce travail peut également vous permettre de mettre le doigt sur certaines compétences liées aux données qui vous seront nécessaires pour mettre en place des pratiques efficaces au sein de votre organisation. L'un des grands paradoxes du travail sur les données est qu'il se fonde le plus souvent sur les personnes et la culture plutôt que sur les données en elles-mêmes. Des sujets tels que l'éthique, la définition des problèmes, l'engagement de la communauté et la gestion de projets y sont souvent abordés en parallèle. Se concentrer uniquement sur les "données" peut donner l'impression que la formation est déconnectée des priorités quotidiennes et risque de freiner la réflexion commune si d'autres sujets sont négligés.

Enfin, commencer par axer la formation sur un sujet important pour votre communauté ou votre organisation telle que le logement, le transport ou le développement économique peut vous aider à concentrer vos efforts de développement des aptitudes. Tout le monde ne s'intéresse pas à ce qui touche aux données, mais beaucoup s'intéressent à ces sujets fondamentaux. Utilisez cet intérêt à votre avantage pour recruter des participants et pour permettre à votre formation de se concentrer sur un résultat tangible, aligné sur les objectifs stratégiques existants.

 

3. Restez concrets... et soyez patients

Lorsque vous vous lancerez, le jeu consistera en effet à rester concret. La science des données, l'analyse et l'IA sont des sujets "tendance" et peuvent paraître attirants, mais le véritable travail de développement des compétences est beaucoup plus fondamental. D'après mon expérience, les organisations commencent généralement par analyser les fondamentaux que sont l'identification, le nettoyage, la gestion et la gouvernance des données. Ces aptitudes-là, une fois acquises, pourront vous aider à vous assurer une réussite sur le long terme.

Commencer par un objectif clair, cohérent avec la stratégie de l'organisation, puis vous appuyer sur les savoir-faire dont vous avez besoin vous permettra d’identifier et mettre en oeuvre un projet pertinent et pragmatique. Il est également essentiel de rendre cet objectif explicite et de le désigner aux participants lors de la formation afin qu'ils en comprennent bien les enjeux. Par ailleurs, si vous souhaitez commencer à publier des données à propos d’un sujet particulier, veillez à ce qu’elles soient "propres", bien gérées et prêtes à l'emploi. Former vos collaborateurs à ces principes de base vous permettra de progresser plus rapidement.

Enfin, gardez à l'esprit que l'acquisition de nouvelles compétences prend du temps. Se concentrer sur ces aptitudes pratiques est important, mais vous n'en verrez probablement pas les résultats du jour au lendemain. Un exemple : la municipalité de Louisville aux Etats-Unis s'était fixé la priorité de former un groupe de travail sur un outil informatique particulier et il leur a fallu plusieurs années pour récolter des résultats clairs et convaincants. Aujourd’hui, ce projet est un succès, grâce au pragmatisme et à la patience des équipes.

L'organisation, la publication et l'utilisation des données sont essentielles au succès des organisations et institutions du 21e siècle et requièrent de solides compétences internes. J’espère que mes quelques conseils vous permettront de disposer d'une feuille de route pour développer vos savoir-faire en matière de données. Le chemin est long mais il en vaut la peine, alors commencez dès aujourd'hui à développer vos “data skills” !

Lire plus du même auteur

Catégories

Data tips

Abonnez-vous
à notre newsletter