Ebook : Démocratiser l’accès et les usages de la donnée

Télécharger
Tendances

Comment encourager l’ouverture des données ?

Encourage ouverture données

Pour comprendre concrètement comment les organisations peuvent initier une démarche de démocratisation des données, nous avons organisé un Meet Up avec la Caisse des Dépôts et le ministère de l’Économie et des Finances. Découvrez leurs conseils.

Lauréline Saux
Brand content manager, Opendatasoft
Voir tous ses articles

Vous voulez adopter une démarche de valorisation des données pour exploiter tout leur potentiel et permettre à vos parties prenantes internes et externes de les réutiliser au quotidien ? Comment s’engager dans un tel projet de démocratisation de l’accès et de l’utilisation des données ?

Pour comprendre concrètement comment les organisations peuvent initier une démarche de démocratisation des données, nous avons organisé un Meet Up avec la Caisse des Dépôts et le ministère de l’Économie et des Finances.

Isabelle Bridenne, Responsable projets data et open data et Natacha Roger, Chargée de mission open data et incubation, ont partagé leurs témoignages et leurs meilleurs conseils pour réussir son projet d’ouverture des données et engager tous les collaborateurs dans la démarche.

Les projets data de la Caisse des Dépôts et du ministère de l’Économie et des Finances ont été impulsés notamment par la loi pour une République numérique. Toutefois, ces stratégies d’ouverture des données s’inscrivent dans des démarches plus vastes de gestion de la data.

Caisse des Dépôts : s’inscrire dans un écosystème open data

La Caisse des Dépôts a ouvert son portail open data et son portail de partage des données en interne en 2018 avec l’objectif d’intégrer l’open data dans l’environnement des collaborateurs et de contribuer plus largement à un mouvement d’ouverture des données.

Cette démarche open data qui s’inscrit dans une feuille de route data plus globale est destinée à permettre à tous de s’approprier la donnée et de la faire circuler. Suite à la loi pour une République numérique , la Caisse des Dépôts souhaitait devenir promoteur de cette impulsion et s'inscrire dans un écosystème plus large.
Isabelle Bridenne
Responsable projets data et open data

Par ailleurs, l’un des enjeux le plus important identifié par Isabelle Bridenne est la capacité à acculturer les collaborateurs en leur donnant accès à la donnée et en les incitant à publier.

Ministère de l’Économie et des Finances : impulser une dynamique au sein de la communauté open data

Le ministère de l’Économie et des Finances a lancé son portail open data en 2019 afin de faciliter l’accès et la réutilisation des données. Le principal enjeu de l’organisation était d’acculturer les collaborateurs et de leur faire prendre conscience de l’enjeu et de l’actif stratégique que représentent les données.

Le portail du ministère réunit plus de 400 jeux de données sur des thématiques très variées, qui réunissent différents profils, des professionnels experts mais aussi le grand public.

Au delà de la publication de nos données en open data, nous voulions proposer des services innovants. Nos données étant complexes et avec un grand historique, nous nous devions de les valoriser via des visualisations et des cartographies, afin de raconter l’histoire de ces données. L’enjeu est désormais de comprendre les usages pour identifier des leviers d’amélioration et proposer des services qui répondent réellement aux besoins de nos parties prenantes
Natacha Roger
Chargée de mission open data et incubation

Retrouvez les explications d’Isabelle Bridenne et de Natacha Roger en accédant au replay de notre webinar.

 

La valeur des données réside dans leurs multiples usages. Retour sur les expériences data mises en place par la Caisse des Dépôts et le Ministère de l’Économie et des Finances.

 

Caisse des Dépôts : la donnée au centre des activités

La Caisse des Dépôts a mise en place deux portails distincts :

Le portail open data qui compte 55 datasets sur des sujets d’intérêt général (logement, politiques sociales, etc) et domaines de compétences clés (plan de relance, retraite, etc). Toutes ces données sont présentées dans des formats pédagogiques (tableaux de bord, data stories, catalogue) pour les rendre accessibles à tous. Les utilisateurs ont également la possibilité de créer directement leurs cartes à partir des données disponibles ou de les réutiliser via des APIs.

Le portail “Data en partage”, accessible aux 6 000 collaborateurs en interne, a pour objectif d’accompagner l’acculturation des collaborateurs. En unifiant et en mettant les données en libre accès en interne, les agents sont plus efficaces et améliorent leurs connaissances au quotidien.

Depuis la publication de nos portails, nous avons fait un travail important sur la qualité de nos partages de données. Nous avons beaucoup progressé en matière de contenu et nous sommes très attentifs à l’éditorialisation de nos données afin qu’elles soient compréhensibles par tous et donc réellement utiles.
Isabelle Bridenne
Responsable projets data et open data

Écoutez le témoignage d’Isabelle Bridenne pour en savoir plus sur ces deux portails et leurs bénéfices.

 

Ministère de l’Économie et des Finances : des services data pour tous

Le ministère de l’Économie et des Finances met à disposition plus de 400 jeux de données sur son portail open data. Plus de 20000 utilisateurs se rendent chaque mois sur le portail pour trouver des informations sur des thématiques très variées : budget de l’État, comptes publics, etc. 

Plus de 30 groupes métiers contribuent quotidiennement à la publication de ces données en open data. 

C’est désormais un systématisme : dès lors que nous produisons de la donnée utile, nous la partageons en open data. Cela ne serait pas possible sans une solution de démocratisation de la donnée comme Opendatasoft car les agents qui participent à ce catalogage de données ont des missions très expertes sur leurs données mais ne sont pas des spécialistes data.
Natacha Roger
Chargée de mission open data et incubation

Par ailleurs, au-delà de la simple publication des données, le ministère propose plus d’une trentaine de services data, pratiques et innovants. Par exemple : 

  • La carte des coordonnées des structures de la DGFIP
  • L’observatoire des finances et de la gestion publique locales 
  • Tableau de bord des comptes de lÉtat 
  • Le tableau de bord des signalements de produits ou services

Retrouvez plus d’informations sur ces services data en écoutant le replay de notre webinar. 

Comment parvenir à réaliser de tels projets autour de la donnée ? Isabelle Bridenne et Natacha Roger ont partagé avec nous les facteurs clés de succès ayant permis de concrétiser leurs projets data.

La Caisse des Dépôts : permettre aux collaborateurs de s’approprier les données

Pour mettre ces projets data en place, la Caisse des Dépôts a une stratégie de gouvernance de la donnée globale pour accompagner et former tous les collaborateurs.

  • Motiver les collaborateurs : une organisation incitant à l’usage et à la valorisation de la donnée a été mise en place avec un Data Owner dans chaque équipe et des Data Offices par grand métier.
  • Fluidifier la publication et le partage dès lors que la donnée est de qualité. Cela nécessite de gagner en maturité sur les sujets technologiques et de mettre en place un SI adapté.
  • Partager la donnée dès lors qu’il y a des cas d’usage afin d’en démontrer l’intérêt et le potentiel.

La Caisse des Dépôts prend également le temps de sensibiliser les équipes à l’apport de l’open data (en tant que consommateur et producteur) et de les former via :

  • des ateliers pour développer l’autonomie dans l’utilisation d’Opendatasoft,
  • la réalisation de cours sur ODS Academy
  • l’utilisation d’un portail “bac à sable”
Pour que le projet prenne de l’ampleur, nous devons beaucoup communiquer et accompagner les parties prenantes. Cela demande une organisation globale qui permet aux collaborateurs de s’emparer de leurs données et de créer des cas d’usages pertinents
Isabelle Bridenne
Responsable projets data et open data

Retrouvez tous les conseils d’Isabelle Bridenne via le replay de notre webinar.

Pour encadrer l’utilisation des données, le ministère a mis en place une feuille de route globale autour de trois axes : le capital humain, l’architecture et les usages.

Le ministère de l’Économie et des Finances propose une offre de services à toutes les directions métier pour les accompagner dans leurs projets de valorisation de la donnée.

Les équipes sont accompagnées sur l’évaluation d’usage de leurs données et sont orientées vers les meilleures actions à entreprendre en priorité. Un travail d’acculturation et de montée en compétences est également mené pour que l’équipe soit autonome dans la prise en main des données, de la mise en qualité jusqu’à la conception de dataviz.
Natacha Roger
Chargée de mission open data et incubation

Au quotidien, un administrateur ministériel des données est chargé de la coordination des projets et des administrateurs et correspondants open data remontent les besoins métier dans chaque équipe et avec des feuilles de route propres.

En parallèle, les équipes du ministère mènent un travail de formation continue grâce à :

  • Des rendez-vous réguliers pour rassembler la communauté open data, acculturer, explorer les usages, lancer des défis (hackathons)
  • Un cursus de formation progressif pour acculturer à l’open data, gérer le cycle de vie, préparer et publier des données, et enfin concevoir des visualisations.
  • Des ateliers “Data Clinic” avec Opendatasoft sur des problématiques ciblées

Retrouvez les conseils de Natacha Roger via le replay de notre webinar.

 

Vous souhaitez valoriser vos data et souhaitez en savoir plus sur notre plateforme de démocratisation de la donnée ? Demandez une démo !

 

Articles sur le même thème :

En savoir plus

Comment bâtir la meilleure stack technologique pour démocratiser vos données ? Data access
Comment bâtir la meilleure stack technologique pour démocratiser ...

Les organisations investissent massivement dans des solutions sophistiquées afin de collecter et stocker les données en masse. ​​Ces investissements sont-ils rentables ? Permettent-ils de tirer ...

Pourquoi démocratiser l’accès et les usages de la donnée ? Tendances
Pourquoi démocratiser l’accès et les usages de la donnée ?

Il est urgent pour les organisations de mettre en place les moyens pour démocratiser la donnée et permettre au plus grand nombre dans leurs écosystèmes internes et/ou externes d’y accéder et de...

ODS Studio : la dataviz est l’affaire de tous Produit
ODS Studio : la dataviz est l’affaire de tous

Avec ODS Studio, concevez des data stories et des rapports 100% responsive en quelques minutes, sans jamais coder ni opérer de calculs compliqués.

Comment bâtir la meilleure stack technologique pour démocratiser vos données ? Data access
Comment bâtir la meilleure stack technologique pour démocratiser ...

Les organisations investissent massivement dans des solutions sophistiquées afin de collecter et stocker les données en masse. ​​Ces investissements sont-ils rentables ? Permettent-ils de tirer ...

Pourquoi démocratiser l’accès et les usages de la donnée ? Tendances
Pourquoi démocratiser l’accès et les usages de la donnée ?

Il est urgent pour les organisations de mettre en place les moyens pour démocratiser la donnée et permettre au plus grand nombre dans leurs écosystèmes internes et/ou externes d’y accéder et de...

ODS Studio : la dataviz est l’affaire de tous Produit
ODS Studio : la dataviz est l’affaire de tous

Avec ODS Studio, concevez des data stories et des rapports 100% responsive en quelques minutes, sans jamais coder ni opérer de calculs compliqués.