Observatoire 2023 de la démocratisation des données dans les organisations en France

En savoir plus
Actualités

Opendatasoft x Odoxa : Observatoire 2023 de la démocratisation des données dans les organisations en France

observatoire 2023 : la démocratisation des données des organisations en France

Comment sont utilisées les données au sein des organisations et par qui ? Quelles ressources ont été déployées pour permettre à tous d’accéder simplement aux informations ? Que prévoient-elles d’entreprendre pour faire des données un levier de transformation ?

Lauréline Saux
Brand content manager, Opendatasoft
Voir tous ses articles

Les données sont au cœur de nos économies et sociétés digitalisées. Produites et stockées en masse par les organisations de tous les secteurs, elles sont un levier puissant de transformation. Pour cela, il est primordial de les mettre à la disposition de tous et de permettre de les utiliser simplement.

Notre mission depuis 11 ans chez Opendatasoft : démocratiser la donnée, c’est-à-dire, permettre à un maximum de personnes de collaborer différemment autour des données, en interne évidemment au sein des organisations, mais aussi avec tous les acteurs de leur écosystème. Seuls ces nouveaux modes de partage d’une information fiable, fondée sur l’accès sûr et performant à des données en mode self-service, nous permettront de relever les nombreux défis environnementaux, économiques et sociétaux auxquels nous faisons face.

Pour dresser un état des lieux de la démocratisation des données et comprendre les niveaux de maturité des organisations françaises en la matière, nous avons mandaté le cabinet d’étude Odoxa pour interroger 540 décideurs data d’organisations publiques et privées de 50 salariés et plus (interviews téléphoniques réalisées en novembre 2022).

Comment sont utilisées les données au sein des organisations et par qui ? Quelles ressources ont été déployées pour permettre à tous d’accéder simplement aux informations ? Que prévoient-elles d’entreprendre pour faire des données un levier de transformation ?

Retrouvez les enseignements de cette étude en infographie.

Le terrain est aujourd’hui favorable au développement de l’utilisation de la donnée par tous dans les organisations françaises. Les bénéfices sont clairement identifiés par les décideurs, tant en matière de performance, de qualité de la décision, d’innovation ou encore de transparence. Les organisations se dotent par ailleurs des moyens et des capacités pour accélérer les usages de la donnée.

Mais dans la pratique, seules 2 organisations sur 10 sont véritablement data centric. Autrement dit, nous n’en sommes qu’aux prémices de la transformation des organisations grâce à la démocratisation des données. Pour presque 6 organisations sur 10, la donnée n’est encore qu’un levier d’amélioration. Quant aux 22 % restantes, elles ne sont pas encore dotées d’une stratégie data.

En fonction de leur taille et de leur secteur, les organisations françaises n’envisagent pas la démocratisation des données de la même manière et sont aujourd’hui divisées en 4 groupes distincts quant à leur culture de la donnée pour tous et leur maturité en termes d’organisation interne (gouvernance data, ressources et outils disponibles).

Sur 10 organisations françaises de 50 salariés et plus :

  • 2 sont encore “non engagées” dans une stratégie de démocratisation de la donnée à l’heure actuelle (22 %),
  • 2 à 3 sont des organisations “à la croisée des chemins”. Elles sont en cours d’adaptation aussi bien sur le plan culturel que sur le plan organisationnel, ayant initié des actions mais encore réticentes aux stratégies “data centric” (24 %),
  • 3 sont des organisations “conventionnelles” en matière d’utilisation de la donnée. Très bien organisées et disposant des moyens pour démocratiser la donnée (gouvernance data, ressources, outils), elles font toutefois face à des dernières résistances sur la pertinence de la culture de la donnée pour tous (33 %)
  • 2 sur 10 sont des organisations « data centric » qui ont transformé leur façon de travailler et leur stratégie d’innovation grâce aux données. Convaincues de l’apport central des données pour leur développement, elles ont établi une organisation solide autour de la donnée (gouvernance data, ressources, outils) ainsi qu’une culture partagée de la donnée pour tous (21 %).

Les organisations françaises ne sont pas encore au stade d’avoir, grâce à la donnée, changé leur façon de travailler ou d’innover au travers de nouvelles expériences d’information et de consommation de la donnée par tous (collaborateurs, partenaires business, clients, consommateurs-citoyens, etc.).

Vous voulez savoir comment se situe votre organisation en matière de maturité data ? Répondez à notre questionnaire !

“Cette cartographie est très éclairante sur le niveau de maturité des organisations en France concernant la démocratisation de la donnée. On s’aperçoit que seulement 21 % des organisations sont véritablement “data centric”, c’est-à-dire que la donnée a complètement changé leur façon de travailler et d’innover, au travers de nouvelles expériences d'information et de consommation de la donnée par tous (collaborateurs, partenaires business, clients, consommateurs-citoyens, etc.). Or, tout l’enjeu des prochaines années est de faire basculer les 79 % restants sur ce chemin pour construire les organisations du futur, résilientes et transformées, en mesure de répondre aux crises contemporaines.”
Jean-Marc Lazard
CEO et co-fondateur d’Opendatasoft

Sans surprise, les décideurs déclarent à 85 % que l’utilisation des données est un axe de développement important dans leur organisation, 39 % estiment même que c’est un enjeu « prioritaire ».

Dans le détail, il est intéressant d’observer que l’on trouve une plus forte part d’organisations pour lesquelles le partage des données est un axe de développement prioritaire :

  • dans le secteur public (42 % contre 37 % dans le secteur privé),
  • dans les organisations de 5000 salariés et plus (49 % contre 38 % dans celles de 50 à 249 salariés)
  • dans les organisations des secteurs du commerce et des transports (42 % contre 32 % pour les services).

Les organisations identifient plusieurs bénéfices :

Les décideurs ont également conscience de la valeur des usages de la donnée. De nombreux bénéfices liés à l’utilisation des données sont largement identifiés par les décideurs qui sont 8 sur 10 à y percevoir un apport en matière de transformation digitale, d’innovation, de performance des collaborateurs et de transparence.

Les organisations ont des ressources clés autour de la data

D’ailleurs, la grande majorité des organisations françaises disposent aujourd’hui des ressources clés autour de la data comme le montrent l’existence de responsables de la gouvernance des données.

Ces fonctions ont logiquement été plus fortement mises en place dans les plus grandes organisations. L’existence d’une personne chargée de la stratégie de gouvernance des données est par exemple mentionnée par 83 % des décideurs d’organisations de 5000 salariés et plus contre 69 % dans celles de 250 à 4999 salariés et 68 % dans celles de 50 à 249 salariés.

De plus, une part non-négligeable (31 %) des décideurs indique disposer de ressources nécessaires en termes de personnel, d’outils mais aussi de stratégie de gouvernance pour rendre les données accessibles et encourager leur utilisation. C’est chez les décideurs d’organisations de 5000 salariés et plus (40%) et du secteur des services (38%) que ce sentiment est le plus répandu.

Dans la pratique, seuls 1/3 des décideurs (36 %) ont le sentiment que leur organisation est en avance concernant l’utilisation des données (41 % dans les organisations de plus de 5000 salariés). Et ce sentiment est encore plus limité chez les collaborateurs : les salariés français ne sont que 20 % à juger que leur organisation est en avance en matière d’accès, de partage, et de visualisation des données.

Les données ne sont pas encore le fondement de la prise de décision dans toutes les organisations

Aujourd’hui, pour la prise de décision, les perceptions des dirigeants prévalent encore sur l’analyse des données disponibles :

La prise en compte systématique des données à disposition des collaborateurs a plus de poids dans les organisations de 5000 salariés et plus (31 %) et du secteur du commerce et des transports (28 %).

Par ailleurs, les décisions liées à l’utilisation et au partage des données restent encore très verticalisées : elles sont prises au niveau du Comité de direction (44 %) ou de la direction générale (27 %) dans 7 cas sur 10.

Ceci se retrouve dans les très grandes entreprises : 80 % des décideurs d’organisations de 5000 salariés et plus indiquent que les décisions relatives aux données y sont prises en Comité de direction ou par la Direction générale . Et seuls 22 % des services dédiés à ce sujet sont aujourd’hui décisionnaires en matière de partage et d’utilisation des données.

Les organisations n’ont pas toutes mis en place une culture de la donnée en interne

Moins de 4 organisations sur 10 ont défini et mis en œuvre une stratégie générale d’utilisation des données (39 % le font déjà) et 36 % ont renforcé leurs investissements dans des outils de partage des données. C’est dans les organisations de 5000 salariés et plus que l’on trouve la plus forte part de décideurs déclarant que leur organisation a déjà mis en œuvre une stratégie générale d’utilisation des données (47 %, de même que 47 % dans celles de 250 à 4999 salariés) et les investissements financiers les plus importants dans les outils de partage de données (45 %).

Seulement 31 % des organisations déclarent avoir une culture de la donnée pour tous et permettent à tous les collaborateurs d’accéder en toute autonomie aux données sans solliciter d’autres collègues et sans assistance technique. Uniquement 1 organisation sur 5 donne les moyens aux collaborateurs de publier des données en open data (22 %) ou permet aux partenaires externes (clients BtoB, partenaires business) d’utiliser ses données (22 % également).

Concernant le type d’informations disponibles, seuls 35 % des décideurs déclarent que le partage des données a été mis en place pour toutes les données nécessaires aux salariés pour accomplir leurs missions.

Pour la moitié d’entre eux, leur organisation privilégie encore un partage partiel, considérant que certaines informations sont trop confidentielles pour être partagées (49 % des organisations françaises, 57 % de celles de plus de 5000 salariés).

Dans le sillage de cette réticence, l’accès aux données dans les organisations reste encore ouvert en priorité aux spécialistes data (développeurs et responsables informatiques : 75 %) ainsi qu’aux managers (73 %) et aux membres de la direction (70 %).

Par ailleurs, seuls 65% des salariés susceptibles d’utiliser des données peuvent y accéder sans contrainte. On observe également que le partage des données avec les partenaires (49 %) et avec les clients (47 %) est une démarche encore peu exploitée.

Pour 74 % des décideurs, dans les prochaines années, les organisations pourront prendre des décisions exclusivement basées sur des données partagées.

Pour les Chiefs data officers, et directeurs et directrices data, interrogés cela fait encore moins de doute : ils sont 85 % à partager ce sentiment. On trouve également la conviction plus forte que le modèle data driven représente l’avenir dans les organisations de 5000 salariés et plus (87 %), du secteur Commerce, transports (83 %) et du public (79 %).

Dans les prochains mois, une part significative des organisations françaises comptent d’ailleurs accélérer et notamment :

 

“On observe que les organisations sont à la croisée des chemins. Certaines ont franchi plusieurs paliers et sont désormais le porte-étendard de la démocratisation de la donnée en France, quand d’autres manifestent encore des réticences infondées comme celle de la crainte d’une fuite de données confidentielles. Elles ne pensent pas disposer d’outils de partage et d’exposition de la donnée sécurisés. La bonne nouvelle c’est que 4 organisations sur 10 comptent accélérer dans les prochains mois en matière de ressources, d’outils, de formation et de culture data. C'est de notre responsabilité de les accompagner dans cette transformation et de les aider à massifier l’utilisation de la donnée pour tous au service de la création de valeur dans leurs écosystèmes.”
Jean-Marc Lazard
CEO et co-fondateur d'Opendatasoft

Vous voulez savoir comment se situe votre organisation en matière de maturité data ? Répondez à notre questionnaire !

Ou retrouvez les enseignements de cette étude en infographie !

Articles sur le même thème :

En savoir plus

Ebook : Démocratiser l'accès et les usages de la donnée Ebook
Ebook : Démocratiser l'accès et les usages de la donnée

Comment démocratiser les données ? Quelle est la maturité des organisations en la matière ? Quels leviers actionner pour créer des expériences data pour toutes vos parties prenantes ? Découvrez...

Les évolutions 2022 de la plateforme Opendatasoft au service de la démocratisation des données Produit
Les évolutions 2022 de la plateforme Opendatasoft au service de la...

Pour vous aider à valoriser vos données et à en démocratiser l’usage dans votre écosystème, nous développons continuellement de nouvelles fonctionnalités. Découvrez les dernières nouveaut...

Construisons ensemble les organisations du futur grâce aux donnée...

Quelle stratégie commune construire grâce aux données pour répondre aux crises et aux défis contemporains ? Comment construire les organisations du futur plus résilientes grâce à un patrimoine...

Ebook : Démocratiser l'accès et les usages de la donnée Ebook
Ebook : Démocratiser l'accès et les usages de la donnée

Comment démocratiser les données ? Quelle est la maturité des organisations en la matière ? Quels leviers actionner pour créer des expériences data pour toutes vos parties prenantes ? Découvrez...

Les évolutions 2022 de la plateforme Opendatasoft au service de la démocratisation des données Produit
Les évolutions 2022 de la plateforme Opendatasoft au service de la...

Pour vous aider à valoriser vos données et à en démocratiser l’usage dans votre écosystème, nous développons continuellement de nouvelles fonctionnalités. Découvrez les dernières nouveaut...

Construisons ensemble les organisations du futur grâce aux donnée...

Quelle stratégie commune construire grâce aux données pour répondre aux crises et aux défis contemporains ? Comment construire les organisations du futur plus résilientes grâce à un patrimoine...