Meet Up ODS x Lamie Mutuelle : devenir une entreprise data-driven en valorisant la connaissance des adhérents

Voir le replay
Énergie & Utilities

UK Power Networks créé un portail de données ouvertes pour favoriser la décarbonation du secteur de l’énergie

Le secteur de l'énergie est en première ligne pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique. Nous avons interviewé Matt Webb de UK Power Networks, opérateur de réseau de distribution d'électricité au Royaume-Uni, afin de comprendre l'utilité des données ouvertes pour accélérer la transformation outre-Manche et construire un avenir « Zéro carbone ».

Anne-Claire Bellec
VP of Marketing, Opendatasoft
Voir tous ses articles

Dans le secteur de l’énergie, la transition vers le modèle « Zéro carbone » nécessite une collaboration plus étroite entre des parties prenantes de plus en plus diverses. Le partage des données est donc indispensable pour mener à bien le processus de décarbonisation et l’adoption de technologies à faible émission de carbone.

UK Power Networks est le principal réseau de distribution du Royaume-Uni, et fournit de l’électricité via son réseau à 8,3 millions de foyers et d’entreprises dans les régions de Londres et de l’Angleterre de l’Est et du Sud-Est. L’opérateur est pionnier en matière de partage de données ouvertes dans le secteur de l’énergie au Royaume-Uni et s’est notamment inspiré des modèles français : Engie, EDF, Enedis, etc.

Nous avons interrogé Matt Webb, responsable de la gestion des données d’entreprise chez UK Power Networks, pour en savoir plus.

Vous pouvez retrouver plus d’informations dans notre Success Story au format PDF.

Pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de CO2, une transformation radicale du secteur de l’énergie s’impose. L’impact sur notre modèle de gestion est considérable et nous devons déployer beaucoup plus largement le digital dans notre entreprise afin de réussir cette transformation. Cela suppose de disposer de données ouvertes, normalisées et observables.

Notre projet d’ouverture des données fait donc partie de notre stratégie de transformation digitale à plus grande échelle. Nous devons impérativement être capables de mieux appréhender notre réseau en évolution et de partager les données dans tout notre écosystème de manière simple et directe, dans le but à la fois d’optimiser la façon dont nous gérons le réseau et de maximiser l’usage des technologies à faible émission de carbone comme l’éolien, le solaire et le stockage par batteries.

De plus, nous sommes confrontés à une dimension réglementaire. Dans un rapport publié en juin 2019, le groupe de travail Energy Data Taskforce a présenté la Strategy for a Modern Digitalised Energy System (stratégie pour un système énergétique moderne fondé sur le digital), qui entrera en vigueur en 2023.
Le rapport énonce cinq recommandations clés pour moderniser le système énergétique du Royaume-Uni et parvenir à un avenir à zéro émission nette. Les données sont au cœur de la stratégie : le rapport précise que « dans le secteur de l’électricité, les données sont la clé pour ouvrir la voie vers l’amélioration du système et du service aux usagers et pour gérer avec un maximum d’efficacité les défis imminents de la flexibilité, de la résilience et des coûts ».

Nous voulions être à l’avant-garde de l’adoption des données ouvertes et permettre ainsi à l’ensemble du secteur d’accéder à un portail de données ouvertes, offrant un point d’accès unique à notre réseau et à nos données d’actifs, afin de faciliter cette transition. Nous avons récemment publié nos Principes en matière de données ouvertes, qui expriment nos ambitions et notre approche à cet égard.

Avant tout, nous voulions créer une communauté ouverte autour de nos données, les partager de manière transparente avec nos parties prenantes et maximiser la réutilisation et l’interopérabilité, tout en garantissant les plus hauts niveaux de sécurité et de confidentialité. Notre portail et nos données devaient être aisément accessibles et utilisables par les parties prenantes, quel que soit leur niveau de compétences techniques ou de traitement des données.

Nous poursuivons d’ailleurs nos efforts dans ce sens : nous réalisons en permanence de nouveaux développements et des modifications au fur et à mesure que les besoins de nos parties prenantes changent et évoluent. Nous voulons permettre à tous les acteurs de l’énergie au Royaume-Uni de comprendre plus rapidement les données du secteur dans son ensemble et qu’ils puissent en tirer parti.

Nous avons une gamme incroyablement diversifiée de parties prenantes, qui ont toutes des besoins très différents. Il s’agit entre autres d’autorités locales, de promoteurs immobiliers, producteurs d’énergie renouvelable, fournisseurs de prestations de flexibilité, d’acteurs de l’énergie au sens large, d’installateurs de bornes de recharge pour véhicules électriques et opérateurs de flottes de véhicules électriques, de fournisseurs de services publics ou encore de consommateurs ou chercheurs et universitaires.

D’emblée, nous savions que le portail ne serait utilisé que si nous fournissions les informations que les parties prenantes attendaient, d’une manière qui réponde à leurs besoins. Nous voulions aller au-delà d’une relation transactionnelle pour construire une communauté. Nous avons donc organisé plusieurs événements pour comprendre les besoins de chacun ; près de 500 participants ont communiqué leur feedback et beaucoup ont rejoint le programme bêta du portail. Cela a contribué à structurer la réflexion pour ensuite définir les ensembles de données prioritaires et les moyens d’y accéder.

En gros, nos données s’articulent autour de trois thèmes : Faciliter le Net Zéro ; Données du réseau ; Stratégie et innovation. Nous avons collecté des données existantes, ajouté de nouveaux datasets en réponse aux demandes des parties prenantes et créé de manière proactive des datasets qui, selon nous, peuvent apporter de la valeur. Il s’agit d’un processus au long cours et nous publions continuellement de nouvelles données.

Bien que les parties prenantes soient très diverses, elles partagent certaines caractéristiques communes : elles s’intéressent aux actifs réseau dont nous disposons, à leur emplacement et à la capacité disponible. Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec elles – par exemple, nous venons d’organiser un événement pour les acteurs des collectivités locales afin de mieux comprendre leurs besoins particuliers et leur évolution.

Toutes nos parties prenantes ont différents niveaux de compétences techniques en matière de données. C’est en cela que la flexibilité d’Opendatasoft est particulièrement utile : nous pouvons facilement proposer différentes approches d’accès aux données, qui vont des cartes et des graphiques aux téléchargements, en passant par des APIs pour les utilisateurs plus avancés.

ODS a été excellent d’un bout à l’autre du projet et nous a fourni une prestation conforme bien souvent, supérieure à sa promesse. À l’évidence, toute l’équipe ODS avait la volonté de nous aider à appréhender non seulement l’utilisation de sa plateforme, mais également les complexités et les défis plus vastes de la publication de données ouvertes.

En plus de la mise en œuvre efficace d’une plateforme de données ouvertes qui a satisfait et dépassé nos exigences dans un laps de temps très court, nous bénéficions également des connaissances et de l’expérience approfondies de l’équipe en ce qui concerne la solution logicielle ODS, ainsi que l’écosystème des données ouvertes au sens large. Nous avons reçu des conseils et un soutien inestimables au cours des étapes de création de notre programme de données ouvertes.

Travailler avec ODS nous a également donné accès à une communauté établie avec laquelle nous pouvons échanger et collaborer, tout en continuant à bénéficier de l’expérience significative d’ODS dans la réalisation de projets comme le nôtre.

Découvrez plus en détail comment UKPN et ODS ont travaillé ensemble dans notre interview vidéo.

Nous avons maintenant le portail de données ouvertes qui propose le plus grand nombre de datasets sur les infrastructures électriques du Royaume-Uni. Plus important encore, nous avons une communauté d’utilisateurs active et en croissance et qui tire parti de nos données. Tous ensemble, nous œuvrons à créer un réseau de distribution plus flexible, plus résilient et plus écologique. Depuis la mise en service complète en octobre 2021, plus de 5 000 personnes ont accédé au portail et nous avons enregistré plus de 625 000 appels d’APIs.

Le portail est la clé de notre stratégie digitale et de notre capacité à innover en toute transparence avec notre communauté. Par exemple, le portail présente nos scénarios de distribution d’énergie pour le futur, et leurs différentes hypothèses modélisées jusqu’en 2050. Cela dresse le tableau le plus précis à date de la décentralisation, du passage au digital et de la décarbonation dans notre région. Sur cette base, les parties prenantes sont en mesure d’améliorer leur planification et de contribuer à l’avenir Zéro carbone.

En définitive, nous avons démontré au secteur de l’énergie toutes les possibilités qu’offrent les données ouvertes. En prévision de la réglementation qui s’appliquera l’année prochaine, nous partageons nos meilleures pratiques pour garantir que l’ensemble du secteur bénéficie de la mise en place d’un écosystème plus digital, plus résilient et plus vert, tourné vers l’avenir.

Vous pouvez retrouver plus d’informations dans notre Success Story au format PDF.

Articles sur le même thème :

En savoir plus

Schneider Electric : retour d’expérience d’un expert de la valorisation de la donnée dans le secteur de l’énergie Services data
Schneider Electric : retour d’expérience d’un expert de la val...

Schneider Electric a lancé la plateforme Exchange : une marketplace de services data pour collaborer et échanger entre acteurs de l’énergie. Retrouvez tous les détails du projet de l'organisatio...

Open data day : 12 initiatives qui favorisent l’adoption des données ouvertes Tendances
Open data day : 12 initiatives qui favorisent l’adoption des donn...

À l’occasion du 12e international open data day prévu le 5 mars 2022, célébrons 12 projets qui œuvrent à la démocratisation des usages de la donnée à travers le monde.

GRTgaz : l’open data au service de la transition énergétique et de la mobilité gaz Services data
GRTgaz : l’open data au service de la transition énergétique et...

GRTgaz est un acteur industriel français véritablement engagé dans la transition énergétique. Pourquoi le transporteur s’est-il doté d’une raison d’être étroitement liée à la transpare...

Schneider Electric : retour d’expérience d’un expert de la valorisation de la donnée dans le secteur de l’énergie Services data
Schneider Electric : retour d’expérience d’un expert de la val...

Schneider Electric a lancé la plateforme Exchange : une marketplace de services data pour collaborer et échanger entre acteurs de l’énergie. Retrouvez tous les détails du projet de l'organisatio...

Open data day : 12 initiatives qui favorisent l’adoption des données ouvertes Tendances
Open data day : 12 initiatives qui favorisent l’adoption des donn...

À l’occasion du 12e international open data day prévu le 5 mars 2022, célébrons 12 projets qui œuvrent à la démocratisation des usages de la donnée à travers le monde.

GRTgaz : l’open data au service de la transition énergétique et de la mobilité gaz Services data
GRTgaz : l’open data au service de la transition énergétique et...

GRTgaz est un acteur industriel français véritablement engagé dans la transition énergétique. Pourquoi le transporteur s’est-il doté d’une raison d’être étroitement liée à la transpare...