<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=554778255019340&amp;ev=PageView &amp;noscript=1">

Comment les villes deviennent-elles plus intelligentes grâce à une meilleure exploitation de la donnée

Smart city & IoT Secteur public

24 septembre 2019

Lecture : 7 min

Lora

par

Lora

Dans cet article de blog, vous trouverez des exemples concrets de l'exploitation des données par les administrations territoriales pour des villes mieux pensées et des politiques plus efficaces.

Aujourd'hui, les dirigeants d’administrations territoriales sont équipés de technologies en constante évolution qui transforment véritablement la relation entre les espaces urbains et leurs communautés. Pour devenir une ville intelligente ou une « smart city », il est indispensable de tirer parti efficacement des avancées technologiques afin d’offrir aux habitants la meilleure qualité de vie possible. Mais cela ne veut pas dire apporter une réponse technologique à tous les défis rencontrés. Il est plutôt question d’utiliser de manière judicieuse les outils technologiques les plus appropriés afin de servir au mieux les habitants.  Pour en savoir plus au sujet de l’impact des technologies sur les autorités locales, nous vous invitons à lire l’interview de Ben Green, auteur de The Smart Enough City: Putting Technology in Its Place to Reclaim Our Urban Future, que nous avons récemment publiée. 

Dans cet article de blog, vous trouverez des exemples concrets de l'exploitation des données par les administrations territoriales pour des villes mieux pensées et des politiques plus efficaces.

Cultiver une forte culture des données

Comme nous l’a très justement expliqué Ruthbea Yesner, spécialiste des « smart cities » à l’International Data Corporation (IDC), dans une interview précédemment publiée sur notre blog : « Les données en soi ne sont pas pas un élément différenciateur. Ce qui fait vraiment la différence, c’est la façon dont une ville ou son fournisseur exploite ces données. » En d’autres mots, pour faire partie des « smart cities », la première étape est d’améliorer l’utilisation des données pour ainsi créer un forte culture autour de cet outil technologique dans votre organisation. Les municipalités sont constituées d'un certain nombre d'unités, qui ont chacune leur façon de faire et leur silo d'informations. Or, en rassemblant vos données sur une même plateforme qui vous permet de les préparer, recueillir, publier, visualiser, analyser et partager, vous facilitez la collaboration entre services et encouragez le partage des données.

Impliquer activement les citoyens

Pour exploiter pleinement le potentiel de vos données, vous devez, en second lieu, impliquer activement les citoyens dans votre processus. Les initiatives visant à rendre les villes plus intelligentes ont pour objectif d’encourager autant que possible le partage des données avec les citoyens, afin de les intégrer au processus de prise de décision. Ces initiatives ne cherchent pas à « imposer les technologies et innovations aux citoyens, mais à s’en servir comme levier pour résoudre leurs problèmes quotidiens ». En organisant, visualisant et partageant efficacement les données, les villes comprennent mieux les besoins et inquiétudes de leurs résidents. Elles peuvent ensuite mettre au point des politiques qui correspondent précisément à leurs attentes.

Exemple : la ville de Paris

La ville de Paris a lancé un tableau de bord présentant les informations importantes sur les initiatives de la ville afin d’améliorer les conditions de vie des habitants. Les données sont organisées selon trois indicateurs : 1) faciliter la cohabitation, qui regroupe aussi bien les données de collecte des déchets encombrants que celles sur les zones traitées contre les rats, 2) prendre soin de tous, qui rassemble des jeux de données tels que le nombre de nouveaux logements sociaux et 3) construire le monde de demain, qui apporte des données sur les projets innovants et écologiques de la ville. Avec une présentation de ces données sous forme de tableaux de bord, la ville de Paris peut rendre compte de ses politiques publiques, tout en informant les habitants des projets en cours.

Accueil — Open Data Paris - indicateurs-parisdata.opendatasoft.com

Exemple : la ville de Dormagen (Allemagne)

La ville de Dormagen en Allemagne constitue elle aussi un exemple d'implication réussie des citoyens grâce au partage des données. Le conseil municipal gère un certain nombre de micro-projets indépendants reposant sur ses données publiques et les publie sur la plateforme de partage des données. À titre d’exemple, la ville a récemment introduit l’application Mängelmelder Dormagen, qui permet aux citoyens de signaler des problèmes concernant les infrastructures. Panneaux de signalisation manquants, feux de circulation en panne, nids-de-poule... Tous peuvent être signalés sur une même plateforme, en temps réel. Les données de l’application, mises à jour automatiquement, viennent alimenter le portail de données public de la ville. Les habitants suivent facilement les problèmes signalés et la réponse apportée par le conseil municipal pour y remédier. Cet exemple outre-Rhin montre comment les villes peuvent exploiter les outils de partage des données pour impliquer les habitants dans la gestion de l’espace urbain.

Dormagen screenshot

Élaborer des politiques fondées sur des preuves

Comme de nombreuses villes, Bristol (Royaume-Uni) souhaite adopter des politiques plus respectueuses de l’environnement. Depuis quelques années, elle s’efforce de trouver des moyens d’encourager les habitants et les visiteurs de passage à favoriser les transports publics pour leurs déplacements. Pour y parvenir, la ville a conçu un tableau de bord personnalisé permettant de suivre en temps réel la qualité de l’air au niveau local. Les différents acteurs de l’initiative peuvent ainsi visualiser clairement, partager et analyser les niveaux de polluants nocifs. Grâce à cette plateforme, le conseil municipal dispose de preuves concrètes sur lesquelles fonder ses politiques d’amélioration de la qualité de l’air.

Favoriser l’innovation urbaine

Exemple : Mobilité intelligente à Salinas (Etats-Unis)

La ville de Salinas, en Californie, a récemment lancé un portail de données ouvertes dans le but d’explorer les solutions innovantes susceptibles d’aider les habitants à circuler dans la ville. En choisissant Opendatasoft pour créer son portail, Salinas a bénéficié d’un partenariat avec Waze, une application GPS gratuite dont les informations sur le trafic routier sont mises à jour en temps réel par sa communauté d’utilisateurs. Avec la plateforme unique Opendatasoft, la ville peut recueillir, harmoniser et partager en toute transparence les données de circulation disponibles.

Par ce programme, les administrations territoriales bénéficient d'une toute nouvelle approche de l’activité routière en temps réel. Les villes reçoivent ainsi des informations sur le trafic en direct, émises par les conducteurs, ce qui leur permet de résoudre les problèmes de congestion et de prendre des décisions plus informées concernant l’urbanisme. Grâce à cette initiative de partage à double sens, Salinas est équipée d’un puissant outil qui l’aidera à améliorer l’exactitude de ses données et à tirer parti des informations sur les habitudes de circulation des résidents, les zones à problèmes et les solutions envisageables.

Salinas

 

Exemple : L’initiative Indigo pour un stationnement intelligent

Le partenariat entre Salinas et Waze n’est pas le seul exemple de projet rassemblant des organisations publiques et privées dont le but est de faire de la ville un territoire plus intelligent. Indigo, leader mondial des solutions de mobilité urbaine, soutient un grand nombre de villes dans leurs projets de stationnement intelligent. Les municipalités cherchent toujours à fournir de meilleures solutions pour le stationnement des véhicules. Or, l’entreprise s’est aperçue que les données recueillies sur le stationnement et la mobilité pouvaient être facilement exploitées pour aider les villes à y parvenir. L’entreprise a constitué un catalogue de données brutes sur le stationnement, qu’elle a ensuite intégré à une plateforme interactive offrant différentes options de visualisation. Elle a ainsi fait ressortir les principaux problèmes de stationnement pour que les villes puissent y apporter les solutions appropriées.

Les villes ont désormais accès aux données sur leurs opérations, qu’elles visualisent sous forme de tableaux de bord, de cartes, de graphiques et de statistiques. Via le portail de données dédié, elles peuvent suivre la gestion, la mise en application et l’utilisation des espaces de stationnement. Les jeux de données partagés par Indigo concernent notamment la disponibilité des places de parking en temps réel, leur taux d’occupation et ses prévisions, les flux de revenus attendus et le détail des durées d’occupation.

 

Les villes réinventent constamment leur utilisation des données pour améliorer le bien-être de leurs habitants. Que ce soit par un portail de données ouvertes ou par des partenariats avec des exploitants locaux ou entreprises privées. Cet article présente plusieurs initiatives qui peuvent être source d’inspiration pour votre propre projet smart city. Si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions Opendatasoft pour accompagner votre ville dans sa transformation numérique, contactez-nous dès aujourd’hui.

Contactez-nous !

Lire plus du même auteur

Catégories

Smart city & IoT Secteur public

Abonnez-vous
à notre newsletter