Meet Up ODS x Lamie Mutuelle : devenir une entreprise data-driven en valorisant la connaissance des adhérents

Voir le replay
Énergie & Utilities

Comment l’open data peut accompagner la transition énergétique ?

open data lessons energy sector

L’ouverture des données est un levier essentiel pour accompagner la transition énergétique et relever le défi de la décarbonation. Découvrez dans notre article les meilleures pratiques de leaders comme Enedis, UK Power Networks, EDP et Elia.

Anne-Claire Bellec
VP of Marketing, Opendatasoft
Voir tous ses articles

L’ouverture des données est un levier essentiel pour accompagner la transition énergétique et relever le défi de la décarbonation. Enrichies et partagées dans des formats adaptés, les données peuvent être créatrices de valeur et permettent de trouver des solutions innovantes pour conduire à la transformation de l’ensemble du secteur de l’énergie.

Découvrez dans notre article les meilleures pratiques de leaders comme Enedis, UK Power Networks, EDP et Elia.

 

Avec la collecte croissante de données (par exemple par le déploiement des compteurs intelligents) et la demande d’une plus grande résilience des réseaux, le marché de l’énergie fait face à plusieurs défis :

  • accompagner la transition énergétique indispensable à un avenir zéro carbone,
  • faire face aux réglementations et à la compétitivité grandissante dans le secteur,
  • trouver des leviers d’action pour gérer le réchauffement climatique, etc.

Pour accomplir ces objectifs, le secteur de l’énergie doit produire des résultats dans de multiples domaines :

  • Il doit se décarboner et s’éloigner de la production d’électricité à partir de combustibles fossiles
  • Il doit intégrer avec succès la production intermittente et décentralisée à partir de multiples sources renouvelables dans l’écosystème
  • Il doit fournir suffisamment d’énergie au bon moment pour permettre l’adoption massive des véhicules électriques
  • Il doit faire face à un monde interconnecté plus complexe où les consommateurs peuvent également être des producteurs, générant et alimentant le réseau en électricité à partir de leurs propres sources renouvelables

La gestion de cette transition nécessite que les gestionnaires de réseaux soient plus agiles et transforment leur modèle de fournisseur unilatéral d’électricité pour adopter une approche qui s’appuie sur des réseaux intelligents.

 

Les données fournissent des informations cruciales pour comprendre les évolutions du secteur et planifier les besoins futurs. Ces données doivent être collectées et partagées entre un large éventail de parties prenantes (collectivités, entreprises, consommateurs, etc) afin d’assurer la transparence et d’ouvrir la porte à de nouvelles innovations.

Les dernières règlementations encourageant également les acteurs du secteur à ouvrir leurs données :

  • La loi française sur l’efficacité énergétique de 2015 a défini la manière dont le pays allait passer à la neutralité carbone, avec notamment la nécessité de partager des données ouvertes dans l’ensemble de l’écosystème.
  • Au Royaume-Uni, la stratégie de l’Energy Data Taskforce pour un système énergétique moderne et numérisé a été publiée en juin 2019 et entrera en vigueur en 2023.

 

Nous accompagnons de nombreux clients du secteur de l’énergie en Europe et avons identifié avec eux quels étaient les usages clés autour de leurs données pour atteindre leurs objectifs.

 

UK Power Networks : le pionnier de l’open data au Royaume-Uni

UK Power Networks (UKPN) est le principal opérateur de réseau de distribution du Royaume-Uni, chargé de fournir de l’électricité via son réseau à 8,3 millions de foyers et d’entreprises dans les régions de Londres et de l’Angleterre de l’Est et du Sud-Est.

Le portail open data de UKPN est le premier au Royaume-Uni et présente l’un des plus grands ensembles d’informations sur les infrastructures électriques du pays. Il a été développé en étroite collaboration avec les partenaires et utilisateurs finaux afin de garantir qu’il réponde au mieux à leurs besoins. Cette communauté active et croissante d’utilisateurs contribue à la création d’un réseau de transport plus souple, plus résilient et plus écologique. Depuis la mise en service complète en octobre 2021, plus de 5 000 personnes ont accédé au portail.

Les données sont organisées autour de trois thèmes : faciliter la neutralité carbone, données du réseau, stratégie et innovation. Elles intègrent des scénarios de distribution d’énergie modélisés jusqu’en 2050, qui dressent le tableau le plus précis qui soit à ce jour de la décentralisation, du passage au numérique et de la décarbonation dans le pays. Sur cette base, les parties prenantes sont en mesure d’améliorer leur planification et de contribuer à l’avenir de la neutralité carbone.

 

Enedis : le premier acteur Européen à passer à l’open data

Enedis est le plus grand gestionnaire de réseau de distribution (GRD) d’électricité en France, avec 36 millions de clients et a été le premier en Europe à publier des données énergétiques via une plateforme de données ouvertes. Au-delà de la volonté de répondre aux obligations réglementaires, en tant qu’entreprise publique, son objectif premier est d’être proactif pour répondre aux besoins des acteurs de la transition énergétique et d’apporter un service au grand public.

Enedis accompagne ainsi toutes les parties prenantes dans les collectivités : de l’accès aux données, à leur réutilisation, via une application Web. Cela leur permet d’explorer les données énergétiques et de les utiliser pour mesurer leurs propres progrès vers la neutralité carbone.

 

Elia, le leader de l’open data en Belgique

Le groupe Elia est l’un des 5 premiers gestionnaires de réseau de transport d’électricité en Europe, actif en Belgique et en Allemagne. Il exploite 18 990 km de connexions à haute tension qui alimentent en électricité plus de 30 millions d’utilisateurs, y compris de grandes industries et des foyers.

Elia souhaite ouvrir la voie de la transition énergétique en Europe et contribuer à un monde durable grâce à l’innovation et à la coopération.

Utilisant la technologie d’Opendatasoft, le portail OpenDataElia est un élément clé de l’approche data-driven adoptée par l’organisation, qui se fonde sur une architecture de gouvernance des données robuste et bien pensée, ainsi que sur la publication de données en temps réel à partir de son réseau belge.

 

EDP Inovação : un acteur impliqué dans l’open data pour l’énergie

Energias de Portugal (EDP) s’est engagé à produire 80 % de l’électricité du pays à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030. Dans le cadre de cette stratégie, l’organisation collecte et partage les données des réseaux de capteurs répartis sur l’ensemble de ses installations de production d’énergie. Pour libérer tout le potentiel de ces données, EDP a démarré son projet de données ouvertes en 2018 avec deux objectifs :

  • Promouvoir une collaboration active entre les parties prenantes
  • Encourager sa communauté à trouver des solutions aux problèmes énergétiques du monde réel

Pour ce faire, EDP veille à ce que les datasets soient mis à la disposition des universités, des chercheurs et des startups via son portail de données ouvertes, leur permettant de développer les actifs et les outils d’analyse de demain.

Pour favoriser l’engagement de toutes les parties prenantes, EDP organise régulièrement des défis et des hackathons avec des prix, motivant ainsi sa communauté à créer des solutions innovantes pour accélérer la transition énergétique.

 

Sur la base des expériences des clients du secteur de l’énergie d’Opendatasoft, qui incluent également EDF, GRDF, GRTGaz et Birdz/Veolia, il existe quatre facteurs clés de succès pour ouvrir les données énergétiques :

Comprendre vos parties prenantes et leurs besoins

Il existe un large éventail d’acteurs impliqués dans l’écosystème énergétique, chacun avec ses propres exigences spécifiques. Pour répondre à ces besoins, les gestionnaires de réseau doivent s’impliquer étroitement avec leur communauté.

  • UKPN a organisé plusieurs événements pour façonner le pré-lancement de son portail et comprendre les besoins d’accès aux données de ses parties prenantes ainsi que la réutilisation envisagée.
  • Enedis a mis en place différents moyens d’accès pour les différents groupes de parties concernées, comme une application web spécifique destinée aux fonctionnaires des collectivités locales, qui leur permet de vérifier et de visualiser les données relatives à leur propre région.

 

Mettre en œuvre une gouvernance des données solide et des politiques claires en matière d'éthique des données

Toutes les données ouvertes doivent répondre à des normes élevées en matière de qualité et de confidentialité.

  • EDF met fortement l’accent sur la gouvernance des données lors de la validation et de la publication des jeux de données
  • Enedis a mis en place une structure de gouvernance des données qui implique le personnel des unités opérationnelles concernées. Ensemble, ils auditent les données de l’entreprise, sa sensibilité en termes de publication, et les conditions d’anonymisation pour la publication des données ouvertes. Cela a commencé par la publication des données réglementaires requises, puis de nouveaux ensembles de données ont été ajoutés, en fonction des besoins des utilisateurs.
  • UKPN part du principe que les données sont « ouvertes par défaut » et exécute un processus de tri sur chaque ensemble de données avant de le mettre en partage. Les données sont évaluées à l’aune de plusieurs critères (dont la confidentialité, la sécurité, l’éthique, la propriété intellectuelle, la qualité des données) pour déterminer si elles peuvent être publiées ou si elles nécessitent un traitement supplémentaire en vue de les anonymiser.

 

Développer en continu votre stratégie et votre portail de données ouvertes

Les données ouvertes, et les besoins de la communauté, évoluent constamment. Le développement d’un portail et la publication de datasets initiaux ne sont donc que la première étape.

  • Enedis a ajouté de nouveaux datasets au fil du temps (telles que des données géographiques sur son infrastructure réseau) et a créé des visualisations de données spécifiques en réponse aux besoins et aux demandes des utilisateurs.
  • EDP recueille les idées provenant de son écosystème, en fonction des points sensibles spécifiques soulevés par les services internes.
  • UKPN organise régulièrement des ateliers avec des groupes d’utilisateurs, comme les collectivités locales, pour encourager un plus grand partage de ses données à travers l’écosystème.

 

Partager les meilleures pratiques dans l'ensemble du secteur

Contrairement à de nombreux secteurs d’activité, les opérateurs de réseaux énergétiques ne se font pas concurrence, se concentrant sur des zones géographiques ou des combustibles spécifiques. Ils peuvent donc apprendre les uns des autres, tant au niveau national qu’international.

  • UKPN s’est entretenu avec des organisations similaires à travers l’Europe, dont Enedis en France, lors de la recherche d’un fournisseur pour sa plateforme de données ouvertes.
  • UKPN partage ses apprentissages et ses meilleures pratiques en matière de données ouvertes avec l’ensemble du secteur, en publiant des informations sur ses processus, la gouvernance des données et les normes éthiques.

 

Le partage de données à travers l’écosystème énergétique ouvre de nouvelles possibilités. En plus de fournir des données aux parties prenantes, aux consommateurs et aux régulateurs, il peut être utilisé en interne via le libre-service pour une meilleure prise de décision et pour créer de nouveaux services de données pour les partenaires, ouvrant ainsi des opportunités pour une plus grande collaboration. Relever les défis du secteur de l’énergie nécessite innovation, résilience, et coopération élargie, tous ces éléments reposant sur le partage de données de haute qualité, compréhensibles et exploitables.

 

Articles sur le même thème :