Ebook : Démocratiser l’accès et les usages de la donnée

Télécharger
Open data & transparence

Conseil départemental de l’Hérault : penser l’Open Data au travers de l’usage, pour répondre aux besoins des citoyens

Open data Hérault Victor Kahn

Le Conseil départemental de l’Hérault illustre parfaitement le fait qu'une démarche open data est un puissant levier pour construire des relations de confiance avec les citoyens et parties prenantes locales. Pour en savoir plus, nous avons interrogé Victor Kahn, Chef de Projet Open Data au Conseil Départemental de l'Hérault.

Lauréline Saux
Brand content manager, Opendatasoft
Voir tous ses articles

Pour les collectivités territoriales françaises, l’Open Data est un puissant levier pour construire des relations de confiance avec les citoyens et parties prenantes locales.

Le lien entre ouverture des données et la mise en place de nouveaux services pour répondre aux besoins des usagers peut sembler obscur. Pourtant, depuis quelques années, de nombreuses collectivités ont recours à des solutions innovantes pour partager leurs données qui s’avèrent devenir des services publics orientés vers les usages des citoyens. Au-delà de l’obligation légale, il s’agit d’une démarche bénéfique pour tous et qui s’apparente à une mission d’intérêt général dans notre société digitalisée, où la donnée est au cœur des pratiques numériques de tous.

Le Conseil départemental de l’Hérault illustre parfaitement cette démarche et nous avons interrogé Victor Kahn, Chef de Projet Open Data pour en savoir plus. Il nous parle de l’importance pour les territoires de se lancer dans une politique publique Open Data, pensée comme un service public.

Dans l’objectif d’être une collectivité interactive et moderne, le Conseil départemental a déployé un portail Open Data, nommé Hérault Data. Ce portail, développé en partenariat avec la Région Occitanie, est une source inestimable pour les citoyens, les collectivités, les associations et les professionnels. Tous ces acteurs peuvent se renseigner en temps réel sur les données relatives à un grand nombre de thématiques liées à l’environnement, au social, à l’économie, au patrimoine, aux solidarités, etc.

Le portail Hérault data est né suite au vote des élus du Conseil départemental en 2020. Ces derniers ont compris très tôt les enjeux d’une telle démarche, ils ont souhaité que le Conseil départemental initie l’ouverture de ses données afin de renforcer la transparence de l’action publique vers les citoyens et d’accroître l’attractivité du territoire Héraultais.

Dès la création de ce portail, nous avons mis en œuvre un premier cas d’usage. Hérault Data est sorti de terre le 6 mai 2020, lors du premier confinement dû au COVID19. Nous avons donc créé un observatoire avec les données de Santé Publique France (dans l’Hérault). Ces données liées à l’épidémie de COVID portent sur la fréquentation des hôpitaux, les tests effectués, les retours à domiciles, etc.
L’observatoire permet aux usagers de consulter des graphiques, indicateurs et cartes qui sont mis à jour en temps réel. Elles ont été très fréquemment consultées durant les différents épisodes de l’épidémie (nouvelles vagues, campagne de troisième dose pour trouver un lieu de vaccination, etc.).

L’objectif du portail Hérault data est de publier les données départementales et les mettre à disposition dans des formats interactifs et compréhensibles pour tous les acteurs du territoire (usagers, entreprises, élus, agents des collectivités…).

Au-delà de l’obligation légale de la loi République Numérique, le Conseil départemental est proactif dans sa démarche Open data pour répondre à plusieurs enjeux bénéfiques pour le territoire.

L’ouverture des données des institutions publiques va par exemple dans le sens de la Transparence des politiques publiques. En ce sens, la publication des données telles que les délibérations, les budgets, des marchés publics permet aux usagers de comprendre les décisions des élus du territoire et de suivre l’avancement de l’action publique. Qui plus est, les données certifiées par les institutions permettent de lutter contre les fake news et de renseigner efficacement les usagers. Cette efficacité est notamment due aux outils de datavisualisation du portail qui permettent aux usagers de voir des données dans des formes attractives : cartographies, statistiques, indicateurs. Ainsi, nous créons de nombreuses fonctionnalités autour des données dont nous disposons : éligibilité à la fibre, localisation/effectifs/menus des collèges publics, ou encore l’inventaire de la faune et la flore dans l’Hérault.

Qui plus est, le portail “Hérault Data” permet d’accroître l’attractivité de notre territoire, en publiant des données sur différents sujets : pratiques sportives, loisirs, développement économique, etc. Les touristes, usagers d’un temps de notre département, peuvent ainsi se rendre dans une commune qui met à disposition des sites de vol libre, de kayak ou encore d’escalade. Il en va de même pour les entreprises qui souhaiteraient s’implanter dans l’Hérault et connaître l’écosystème des établissements autour du lieu souhaité.

Enfin, l’Open Data répond aussi à un objectif de transversalité de l’information : les données circulent très efficacement entre les différents services et sont mises à jour en temps réel.

Pour valoriser nos données, nous avons très vite compris que l’aspect ergonomique était primordial. Nous ne souhaitions pas qu’”Hérault data” soit uniquement un site de “dépôt de fichiers” où seuls les experts en traitement de données puissent comprendre le sujet.

Nous apportons donc beaucoup d’importance à l’aspect global de notre portail et à l’ergonomie de tous les dispositifs que nous y déployons. Il peut s’agir de choses très simples mais qui vont transformer l’expérience de nos utilisateurs et les encourager à l’utiliser au quotidien. Par exemple, sur notre cartographie de suivi de la vaccination COVID, nous avons ajouté la possibilité de visualiser les lieux proposés par Doctolib directement. Cette action, qui peut sembler anodine, a sans doute permis de désengorger les lieux les plus fréquentés.

L’Open Data est véritablement pensé comme un service public dématérialisé pour informer les usagers à l’image de notre cartographie de suivi du déploiement de la fibre sur le territoire.

Afin de donner accès à une information simple, à jour, exhaustive et uniforme, le Conseil départemental de l’Hérault a décidé de réunir toutes les données du très haut débit en un seul endroit. En fonction du lieu d’habitation, en zone rurale ou en ville, les interlocuteurs ne sont pas les mêmes concernant le déploiement de la fibre optique à domicile. Notre Conseil départemental met à disposition les données de sa zone d’initiative publique mais aussi des opérateurs constructeurs privés du territoire (Orange et SFR). Nous travaillons donc en bonne intelligence avec les acteurs privés pour partager des données pour tous les usagers quel que soit leur commune de résidence dans l’Hérault.

Cette carte interactive, fréquentée par plus de 2000 héraultais par mois, permet de consulter l’éligibilité de chaque logement et d’obtenir directement les contacts des opérateurs commerciaux proposant une offre. Avec une mise à jour mensuelle.
Le portail Open Data s’est rapidement imposé comme l’outil idéal car il permet de créer une carte sans nouveau développement spécifique et de télécharger les données librement.

Nous formons et accompagnons également nos agents sur cet aspect pour leur permettre de traiter les données par eux-mêmes. La plateforme Opendatasoft a présente de créer très facilement des datavisualisations et les intégrer directement à un site internet.

Absolument, en voyant les premiers enjeux vertueux de la démarche, certains agents ont souhaité y participer. Par exemple, un de nos agents qui travaille sur le trafic routier des routes départementales était très sollicité pour fournir des données relatives aux véhicules qui y circulent et dans des formats très différents. Avec Opendatasoft, il peut désormais publier directement les données dans plusieurs formats accessibles, et les usagers viennent directement consulter la donnée sur le portail sans solliciter l’agent.

Dans l’ensemble, nos agents de diverses directions se sont saisis de l’opportunité de publier sur le portail et permettent aux usagers de consulter des données relatives aux thématiques qui les intéressent.

Également, nous mettons à disposition des outils d’aide à la décision, à l’image de l’observatoire de la population – réalisé grâce au travail de la Région Centre Val de Loire. Les élus et agents des différentes collectivités peuvent ainsi consulter des données précieuses concernant leur territoire, telles que l’évolution de la population, la répartition des emplois, les statuts des logements ou encore la scolarisation par âge, etc.

Au-delà des agents du Conseil départemental, nous menons une démarche d’accompagnement auprès des communes et EPCI du Département. Cet accompagnement s’adresse à 342 communes et 17 intercommunalités. Nous leur permettons de publier gratuitement leurs données et proposons également un accompagnement stratégique et technique pour identifier les données à forte valeur ajoutée et la manière la plus adaptée pour les communiquer. Dans le cadre du dispositif “Open Data Locale”, l’association OpenDataFrance reconnaît le Conseil Départemental de l’Hérault comme Animateur Territorial des Données (ATD), ce qui appuie d’autant plus notre démarche d’animation auprès des territoires.

Cet accompagnement est un réel soutien pour les territoires qui ont le moins de ressources humaines et matérielles, qu’elles soient concernées par l’obligation légale de la Loi République Numérique ou non. On observe d’ailleurs, grâce à cet accompagnement, que certaines communes se lancent dans la démarche et publient des données, bien qu’elles ne soient pas concernées par l’obligation légale, collectivités supérieures à 3500 habitants et 50 agents.

En dehors des réutilisations faites par les territoires du Département que nous venons d’évoquer, nous observons que nos services thématiques permettent de créer de nouveaux usages et d’enrichir les offres des différents acteurs du territoire.

Par exemple, nous proposons plusieurs jeux de données et cartographies sur le patrimoine culturel, l’hôtellerie, la restauration, dans le Département qui sont reprises sur de nombreux sites de tourisme. Les vacanciers peuvent ainsi s’informer (hôtellerie de plein air, villages vacances, monuments historiques, … etc) avant de réserver un séjour dans la région.

Des systèmes de navigation GPS, peuvent également utiliser notre jeu de données sur les conditions de circulation de l’inforoute départementale, ce qui montre à quel point la mise à disposition en libre-service peut soutenir des acteurs de secteurs très différents.

Par ailleurs, certaines communes créent des cas d’usage sur notre portail et les réutilisent/exportent directement sur leur site web. Nous pouvons citer l’exemple de la création d’une cartographie de la sectorisation des bureaux de vote par la commune de Nissan-lez-Enserune durant les élections présidentielles et législatives. Certaines collectivités intègrent notamment la cartographie d’éligibilité à la fibre sur le périmètre de leur territoire, comme le fait l’intercommunalité d’Hérault Méditerranée.

Le critère de l’usage est donc très important et donne du sens à l’Open Data pour les citoyens pour que chacun puisse se saisir des données publiées par les institutions.

Articles sur le même thème :

En savoir plus

Comment les collectivités locales peuvent-elles dynamiser leur territoire grâce à leur application mobile ? Secteur public
Comment les collectivités locales peuvent-elles dynamiser leur ter...

Aujourd’hui, de nombreuses collectivités trouvent des solutions innovantes pour partager leurs données et proposer des services adaptés à leurs citoyens. La création d’une application dédié...

Comment les solutions no-code contribuent à la démocratisation des données Tendances
Comment les solutions no-code contribuent à la démocratisation de...

Nous vivons dans un monde de plus en plus digital. Les solutions technologiques que nous utilisons et les données que nous consommons se multiplient. Il est donc essentiel d’en faciliter l’accès...

Smart city : comment l'open data vous accompagne pour créer une ville intelligente ? Retour d’expérience d’Australie Tendances
Smart city : comment l'open data vous accompagne pour créer une vi...

Pour accompagner les villes australiennes dans la création de villes intelligentes (Smart City), Opendatasoft a construit une collaboration forte avec Peclet Technology. Cette collaboration permet à...

Comment les collectivités locales peuvent-elles dynamiser leur territoire grâce à leur application mobile ? Secteur public
Comment les collectivités locales peuvent-elles dynamiser leur ter...

Aujourd’hui, de nombreuses collectivités trouvent des solutions innovantes pour partager leurs données et proposer des services adaptés à leurs citoyens. La création d’une application dédié...

Comment les solutions no-code contribuent à la démocratisation des données Tendances
Comment les solutions no-code contribuent à la démocratisation de...

Nous vivons dans un monde de plus en plus digital. Les solutions technologiques que nous utilisons et les données que nous consommons se multiplient. Il est donc essentiel d’en faciliter l’accès...

Smart city : comment l'open data vous accompagne pour créer une ville intelligente ? Retour d’expérience d’Australie Tendances
Smart city : comment l'open data vous accompagne pour créer une vi...

Pour accompagner les villes australiennes dans la création de villes intelligentes (Smart City), Opendatasoft a construit une collaboration forte avec Peclet Technology. Cette collaboration permet à...