Language

Etes-vous data-centric ? Découvrez votre niveau de maturité data et profitez de recommandations d'experts

Faites le test
Glossaire

Smart City

La Smart City – ou ville intelligente - désigne les territoires qui utilisent la technologie et les données pour améliorer le quotidien des citoyens.

Dans le prolongement de la ville durable, le concept de smart city voit le jour au début des années 2000 avec pour ambition de révolutionner la gestion du territoire et le quotidien des citoyens. Vue au départ comme une ville aseptisée, voire ce que la technologie peut faire de pire quand elle s’éloigne de l’humain et de ses besoins, elle s’impose aujourd’hui à un degré différent, plus proche de la réalité des territoires.

La Smart City : définition

La Smart City – ou ville intelligente – désigne les territoires qui utilisent la technologie et les données pour améliorer le quotidien des citoyens.
Elle suppose qu’une ville devient intelligente par :

  • L’anticipation des besoins
  • L’automatisation de certaines actions
  • L’information de la population
  • La mise en place de leviers pour une meilleure qualité de service
  • La limitation de certains coûts

Cela s’inscrit par exemple dans l’analyse de données pour réaliser de la maintenance prédictive et ainsi éviter les pannes qui coûtent cher ou une dépense énergétique inutile.
La Smart City repose sur l’adoption d’une organisation data-driven de la part des villes. Les territoires ont ainsi besoin d’objets connectés et de portails open data – ou réservés aux collaborateurs en interne – pour piloter l’ensemble des actions. Les villes ayant beaucoup de données, elles peuvent et doivent se donner les moyens de les collecter, de les réunir et de les utiliser.

Pourquoi le concept de Smart City a-t-il évolué ces dernières années ?

Comme dans un film de science-fiction, la ville intelligente – telle qu’elle était auparavant dessinée – formait un lieu loin des besoins fondamentaux des habitants. Certains lui reprochaient même d’avoir un seul objectif : la baisse des coûts. Et cela, sans penser à la réalité sociétale qui ne s’efface pas derrière la technologie.
Si bien que certains projets ont fini par tomber à l’eau. Google s’est par exemple retiré du programme de Smart City de Toronto au Canada pendant la crise du Covid 19, mais des craintes avaient émergé bien avant. Au lieu de se fonder sur l’amélioration de la qualité de vie et de services, le projet s’était peu à peu mué en Smart City de la surveillance, avec des inquiétudes quant à la collecte et à la gouvernance des données.
Pourtant, la Smart City n’est pas morte, loin de là. Elle doit peu à peu se transformer pour baser son objectif non plus sur l’innovation à tout prix, mais sur des cas d’usage bien réels de la data dans la ville. De l’environnement à la qualité de l’air, de l’attractivité commerciale des centres-villes à la transparence du service public, la Smart City n’est plus un rêve utopique, mais la traduction des problématiques de citoyenneté et de gestion de la ville au service de la population.
Ainsi, au plus près de la population, les communes récoltent des données fondamentales pour une meilleure connaissance des territoires.

Quelles sont les autres applications concrètes de la Smart City aujourd’hui ?

Aujourd’hui concrète dans ses usages, la Smart City repose notamment sur ces différents exemples qui sont autant d’enjeux du domaine public.

Pour l’environnement

Les données collectées telles que la consommation d’eau, d’électricité ou de gaz, ajoutées à celles de la météo, sont autant de moyens d’en réduire le niveau et de limiter les émissions de CO2 de la ville. Pour cela, les communes bénéficient de tableaux de bord et de notifications qui leur permettent de surveiller la consommation de manière proactive et d’être alertées pour éviter les gaspillages.
De la même manière, la data favorise une meilleure gestion des déchets, notamment avec des bacs intelligents qui calculent le niveau de remplissage et les heures de collectes. Tout cela entraîne en parallèle une amélioration continue du service public.

Pour les services publics

Apporter une qualité de service suppose de connaître les besoins de ses habitants et de ses visiteurs. Certaines communes peuvent ainsi faire face à une croissance de leurs habitants sur une période courte. Ce qui nécessite de savoir précisément à quel niveau et d’adapter l’offre, par exemple dans l’organisation de la circulation ou l’installation de bornes de recharge pour les voitures électriques, avec un Smart Parking pour favoriser la mobilité. A cela s’ajoute la création de Smart Buildings, par exemple pour les mairies et les administrations. La data est en cela un levier indispensable et la création d’une Smart City permet d’anticiper ces évolutions.

Pour l’attractivité touristique

De nombreuses Smart City proposent par exemple de surveiller la qualité de l’eau de baignade, ou encore de communiquer des informations météorologiques sur un point précis grâce à la data. Les sauveteurs bénéficient quant à eux de données cruciales quant à la prévision de la hauteur des vagues ou encore la température de l’eau.

Aujourd’hui, la Smart City n’est donc plus un territoire sans âme voué à la technologie, mais un moyen concret d’améliorer la ville, sa gestion et la vie de ses habitants.

Demandez une démo de la solution Opendatasoft et créez les meilleures expériences data

En savoir plus
Agence ORE : un portail unique pour les données d’énergie Énergie & Utilities
Agence ORE : un portail unique pour les données d’énergie

Pour être véritablement utiles, les données d’énergie doivent être exhaustives et facilement réutilisables dans l’écosystème. Découvrez comment l’Agence ORE répond à ce besoin grâce à son portail unifié de données.

Gouvernance des données vs data management : quelles sont les principales différences ? Accès aux données
Gouvernance des données vs data management : quelles sont les principales différences ?

Pour maximiser la valeur de leurs données, les organisations se concentrent à la fois sur la gouvernance des données et sur le data management. Il n'est pas rare de confondre ces concepts qui sont étroitement liés.

Le rôle central de la data dans la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 Actualités
Le rôle central de la data dans la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024

À l'approche du plus grand rendez-vous sportif mondial, les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, l'utilisation stratégique des données s’est avérée cruciale pour la préparation de cette manifestation sportive exceptionnelle. Un webinaire récent, organisé par les équipes d’Opendatasoft, a réuni des experts de la data et du sport engagés dans les préparatifs pour discuter de l'impact profond de la data sur la planification, la gestion et l'optimisation de l’événement.

Commencez à créer vos expériences data