Open Data Day 2021 : notre équipe déclare son amour aux données ouvertes

Evénements Culture data

06 mars 2021

Lecture : 5 min

10 membres de l'équipe Opendatasoft racontent leur histoire avec l’open data, l’occasion de découvrir des données venues d’horizons variés : chocolat, plages australiennes, qualité de l’air, produits locaux… ou même moutons !

Vous devez sûrement connaître la Journée internationale des Droits des femmes, la Journée mondiale de la Paix, celle dédiée à l’eau et peut-être même celle qui met les licornes à l’honneur le 9 avril. 

Savez-vous qu’il existe également la Journée internationale des données ouvertes, aussi appelée Open Data Day ? 

Chaque année depuis 2010, elle se tient entre février et mars, et impulse l’organisation d’une centaine d'événements dans le monde sur le sujet des données ouvertes (conférences, hackathons, ateliers, etc.). 

Le site opendataday.org propose d’ailleurs une cartographie interactive pour explorer tous les événements organisés à cette occasion. 

Chez Opendatasoft, toute l’équipe cultive le partage (d’histoires de nos clients, d’actualités, de recettes…). Il  nous a donc semblé évident de prendre part à l’Open Data Day.

Dans cet article, 10 membres de notre équipe racontent leur histoire avec l’open data, l’occasion de découvrir des données venues d’horizons variés : chocolat, plages australiennes, qualité de l’air, produits locaux… ou même moutons !

Frédéric, notre Alliances & Channels Manager et amoureux des produits locaux 

Pour Frédéric, qui est un champion dans la lecture des boules de cristal, le futur de l’open data se noue dans l’utilisation concrète des données dans le quotidien des gens : plus de faire “de l’open data pour l’open data” mais de créer des services.

Et pour nous mettre sur la voie, Frédéric évoque ses initiatives préférées : fraisetlocal et DirectFermiers31. Le futur est dans les applications grand public, pour aider à consommer localement, durablement et efficacement ! 

Si le sujet open data en lien avec l’agriculture vous intéresse, consultez cet article et rejoignez notre webinar sur la valorisation des données agricoles grâce à l’open data le 17 mars 2021. 

Kiki, notre Stagiaire User Community et fervente défenseuse de la transparence 

Quand on demande à Kiki ce qui empêche les entreprises de se lancer dans l’open data, elle nous répond sans hésiter “la peur de la transparence”. 

Cette peur a notamment été évoquée lors de notre webinar sur l’acculturation à la donnée en février 2021. Le “mythe du zéro défaut” empêche souvent les collaborateurs et collaboratrices, et donc les organisations, de partager leurs données. 

Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à lire notre article complet ou à regarder le replay du webinar.

Audrey, notre Head of Product et gourmande en chef 

Audrey se revendique comme une vraie gourmande. Si elle était un jeu de données ouvert, elle serait un répertoire de toutes les recettes de pâtisseries qui existent dans le monde. 

Ce jeu de données n’existe malheureusement pas encore mais on peut compter sur Nutriwi qui nous propose de nombreuses recettes. 

Naviguez aussi dans ce jeu de données qui recense les ingrédients de 211 cookies pour juger ceux qui permettent de définir le cookie idéal. Et oui l’open data apporte aussi son lot d’informations croustillantes. ! 

En parlant de cookies, nous vous conseillons cet article de Pauline sur le sujet des mentions légales et du consentement aux cookies

Claudia, Account Manager et bergère dans l'âme

Dans notre métier ou notre vie personnelle, nous avons toutes et tous une référence, un modèle ou un exemple que l’on utilise sans cesse pour illustrer nos propos.

Claudia, notre Account Manager, nous a confié quel était le jeu de données qu’elle cite le plus régulièrement dans ses appels avec ses clients ou futurs clients. 

Il s’agit d’un jeu de données ouvert par la ville de Gand en Belgique. La particularité de celui-ci ? Il permet de suivre en temps réel, la position d’un troupeau de moutons de la ville qui se balade pour faire de l'éco-pâturage

Nous sommes plusieurs au bureau - dont Claudia - à suivre leurs déplacements de manière régulière. 

Si vous voulez en savoir plus sur l’open data à Gand, c’est ICI

Pour tous ceux et celles qui veulent “adopter” virtuellement ces moutons, c’est

Sabrina, notre VP Finance, People & Legal et conteuse Open Data 

La question à laquelle Sabrina a dû répondre n’est pas la plus évidente. Nous lui avons demandé de résumer l’open data en 2 mots, comme si elle devait expliquer le concept à ses grands-parents. 

Elle a relevé le défi avec brio : “Le monde actuel génère beaucoup de données : avant elles étaient sur des registres papier, maintenant elles sont sur les smartphones, les objets connectés, dans le Cloud. L'open data c'est ce qui permet de partager cette donnée au plus grand nombre.”

L’open data est entré dans une nouvelle ère, les cas d'usage présentés lors du sommet Data on Board 2020 peuvent en témoigner. Dans cet article, Chloé s'intéresse aux enjeux de l'open data v2, entre éditorialisation des données et culture du “self-service” de la data.

Florent, lead SRE et citoyen du monde

Nous avons confié à Florent une tâche ardue : citer le portail open data de référence à ses yeux. Difficile de faire un choix ! Florent nous a proposé deux portails qui mettront tout le monde d’accord. 

Le premier est Our World in Data. Ce site propose des visualisations sur des sujets très variés et à un niveau mondial : déforestation, changements démographiques, droits de l’homme, etc. En tout, vous pourrez parcourir 3 125 datavisualisations sur 297 sujets différents ! 

Florent a aussi cité le Data Network d’Opendatasoft. Y sont actuellement réunis 21 802 jeux de données (oui c’est précis) totalement ouverts, accessibles et réutilisables. N’hésitez pas à y jeter un coup d'œil et filtrer les données du catalogue par thématiques ou par producteurs. Et si vous êtes à la recherche de géo-référentiels pour enrichir votre catalogue et vos propres données, découvrez dans cet article les jeux de données de référence consolidés par notre équipe. 

Merci Florent, nous avons de quoi nous occuper pendant un petit moment. 

Manon, Customer Success Manager et gourou de l'open data 

Vous vous demandez comment commencer un portail open data ? Manon vous partage ses conseils : “y aller étape par étape en commençant avec un petit nombre de jeux de données, et ne pas hésiter à se faire aider pour valoriser ces données une fois ouvertes.”

Pour vous lancer plus concrètement dans l’ouverture d’un portail de données, , voici plusieurs ressources à votre disposition : 

  • Notre guide des 10 points essentiels pour ouvrir ses données
  • Notre article pour savoir comment se préparer au lancement d’un projet de partage de données 

Toute notre équipe sera ravie d’échanger avec vous sur vos projets open data. Pour nous contacter c’est par ici.

Sébastien, Ingénieur Développeur, nous fait changer d'air 

Les enjeux environnementaux et de développement durable sont très présents au sein d’Opendatasoft. De ce fait, la réponse de Sébastien à la question “y a-t-il un jeu de données qu’il faut absolument que tout le monde connaisse?” a été largement plébiscitée. 

En effet, Sébastien nous a cité la cartographie “World Air Quality”. Celui-ci permet d’observer la pollution de l’air dans le monde en temps réel. Attention, c’est encore un jeu de données  un peu addictif, tant il est facile d’aller vérifier les chiffres à plusieurs endroits du monde et à différents moments de la journée pour voir les évolutions. 

En ce moment, la meilleure qualité de l’air à l’année dans le monde se trouve aux Bahamas et la ville la moins polluée est Melbourne.

Franck, notre COO et distributeur de rêve

L’Australie n’est d’ailleurs pas en reste quand il s’agit d’open data. Alerte vacances ! 

Compte tenu de la situation un peu morose, nous  avons pensé qu’il serait bienvenu de parler d’un jeu de données qui remonte le moral quand il pleut ou quand fait froid … et Franck a LE dataset parfait ! 

Quand il n’a pas le moral, Franck se rend sur le portail Open Data de Randwick City Council en Australie et va jeter un oeil à la page “Smart Beaches” (plages intelligentes).

La ville a mis en place des capteurs pour mesurer des paramètres en temps réel comme la température de l’eau, le nombre de personnes sur la plage, etc. Vous avez aussi la possibilité d’être sur la plage en temps réel et de voir les vagues, le soleil, sentir les embruns et le vent sur votre peau. On s’y croirait presque ! 

Charley, Customer Success Manager et festivalier en sursis

Pour finir notre petite enquête sur l’open data, nous avons demandé à Charley quels jeux de données il aimerait voir partagés en open data dans le futur. Sa réponse a fait souffler un vent de nostalgie dans les bureaux. Charley souhaiterait en effet voir apparaître plus de  jeux de données liés aux événements culturels et touristiques. 

Le saviez-vous ? Tous les ans, ce sont 3 136 festivals qui sont organisés en France. Retrouvez-les dans ce jeu de données du Ministère de la Culture et programmez votre rentrée culturelle à venir. 

Charley a aussi évoqué son souhait d’observer plus de transparence de la part des grandes entreprises sur certains sujets comme la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), auxquels la population accorde une importance plus forte.

Des entreprises comme Kering ou Vallourec ont déjà franchi le cap en ouvrant leurs données liées à cette thématique. 

Les données et la RSE vous intéressent ?, Bonne nouvelle, nous organisons un webinar sur le sujet le 4 mai. Pour en savoir plus, écrivez-nous! 

Vous en savez désormais un peu plus sur l’open data et sur notre équipe.

Pour conclure sur une note curieuse, nous vous invitons à (re)découvrir ODS Academy et les Sources d’inspiration de notre communauté de clients.

C’est là que nous nous rendons pour faire marcher notre créativité. Nos clients ont toujours de bonnes idées pour faire parler leurs données

 

D'autres articles écrits par cette plume

Catégories

Evénements Culture data

Inscrivez-vous à notre Newsletter